Création Enfances, ma tête est dans mes pieds et dans mes mains

Avec le soutien de :

Scènes Croisées de Lozère, La NEF Pantin, la
chartreuse, Théâtre de Mende, Théâtre Le périscope Département Gard

En cours : Région Occitanie, DRAC Occitanie, MIMA

COMPAGNIE L’HIVER NU (Lanuéjols - 48)

> Résidence Bulle de fabrique - novembre 2020

A la naissance de ce projet, il y a un dialogue entre un enfant et un serpent (un jeu entre une mère et son fils). L’enfant convoque Serpent (un bout de plastique) pour dialoguer avec lui (la mère le manipule).
Serpent a rarement envie de parler, il a faim, il est mal réveillé, comme un génie sorti malgré lui, il râle. L’enfant fait venir Serpent sans raison précise, quand il s’ennuie…
Serpent demande d’abord à l’enfant de le rassasier et de chasser pour lui des êtres imaginaires. Ensuite seulement, Serpent et l’enfant parlent du monde, de son organisation, du rapport des humains avec ce qui les environne. « Vous les humains vous êtes bizarres... » dit souvent Serpent.
Alors l’enfant essaie de comprendre ce qui est bizarre, il essaie de justifier l’action des humains qui l’entourent, il se met à penser le monde, à le mettre en doute. L’enfant apprécie serpent car il lui parle sans détour, avec autant de respect que d’insolence. Serpent ne cherche pas à lui simplifier la pensée. Touchant à des questions d’ordre philosophique et politique, ce duo étonnant nait sous le regard des adultes.