Un projet au croisement des esthétiques, des formes...

Un laboratoire d'expérimentation

L’UsinoTOPIE, c’est un lieu, c’est un projet, une histoire de rencontres, de passionnés de la marionnette qui se sont engagés au service des artistes et de la création, afin de permettre la recherche autour de formes marionnettiques nouvelles. L’envie est aussi de favoriser la rencontre de ces créations poétiques avec le public, comme autant d’invitations vers des ailleurs…

Du côté des créations soutenues, l’UsinoTOPIE est le lieu de tous. La ligne artistique se veut au croisement des disciplines, des esthétiques, des publics touchés, des techniques marionnettiques, des temps, des cultures. Nous défendons une marionnette pour tous, une marionnette qui a traversé les temps et qui s’inscrit pleinement dans une modernité. La ligne artistique de l’UsinoTOPIE, c’est surtout une volonté de rester ouvert à la surprise et à l’éclectisme des propositions, sans s’enfermer dans une esthétique trop limitée. En tant que laboratoire de recherche, nous aimons prendre des risques et sortir des sentiers, faire confiance aux équipes artistiques, être amenés sur des terres inexplorées, quitte à se tromper sur certains choix. L’Usinotopie, c’est aussi l’espace du ratage. De là, viennent souvent les plus belles trouvailles !

DES CRÉATIONS RECONNUES

Depuis des années, nous nous engageons à soutenir des compagnies mobilisées autour de la recherche, de la construction en atelier, de l’articulation du propos artistique à sa mise en forme plastique. Les créations qui émergent de l’Usinotopie sont exigeantes et qualitatives souvent diffusées et reconnues en France entière et à l’international…

DES UNIVERS VISUELS SINGULIERS

Artistiquement, ces créations, qui sont pour moitié locales, sont des univers visuels, des invitations à des voyages, des propositions hors temps qui viennent cueillir le public et l’invitent à vivre une expérience artistique singulière.

Avis au curieux…


« Ce qui me plaît dans la marionnette, c’est l’idée de faire vivre un objet, une sculpture… »

Pierre Gosselin